Future is in beta

juillet 8, 2006

Je ne sais pas si vous vous souvenez de cette expression : moi si. Elle est gravée dans mon esprit depuis des années maintenant, sans que je sache précisément pourquoi.

Enfin si, je sais pourquoi. Je m’en souviens car c’était imprimé chaque mois en couverture de Wired – et que putain, j’ai aimé Wired. Je m’en souviens aussi parce qu’il s’agit peut-être des quatre mots les plus visionnaires de ces dernières années. Demandez à Google.

Quand on fait mon métier, on cherche souvent à faire un effet avec quelques mots mis dans le bon ordre : un titre, une base-line, un slogan. Et c’est vraiment dur d’atteindre un tel niveau de perfection : informatif, beau, stimulant. Je me demande en fait si j’y arriverai un jour, et surtout : qui a trouvé ça chez Wired ? Est-ce un vague secrétaire de rédaction à qui on a oublié d’ériger une statue, ou est-ce un éditeur payé les yeux de la tête qui savait vraiment ce qu’il faisait ? Si vous avez la réponse, je prends.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :